jeudi 14 novembre 2013

Jamais sans ma Sage-femme !


Les sages-femmes sont en grève depuis le 16 octobre. Mobilisée, elles continuent d'assurer leur travail. Cet article du Monde en parle très bien : Grève des sages-femmes : "Notre quotidien n'est pas rose layette"  Pourtant cette grève est peu médiatisée.

Pourquoi ? Parce que les sages-femmes sont peu nombreuses. Parce qu'elles n'ont pas de portiques à démonter, juste des enfants à mettre au monde... Bref, il y en a des raisons. Et pourtant, voilà une lutte qui mérite d'être gagnée. Ou au moins entendue.



Les sages-femmes réclament la reconnaissance :

  •  de leur 5 ans d'études 

Oui, elles font 5 ans d'études+ stages. Parfois, en salle de naissance, on leur demande si elles ont fait un CAP pour être sage-femme... Imaginez le gouffre ! Il n'y a pas d’équivalence universitaire digne de leur formation (soit un niveau master).

  • de leur statut médical

La sage-femme a le droit de diagnostic et de prescription (contrairement aux professions paramédicales). Lors de l'accouchement elle ne seconde pas le médecin, elle est avec lui.


  • de leurs compétences

La sage-femme ne fait pas qu'accoucher. Elle peut assurer le suivi de grossesse  et le suivi gynéco des femmes (y compris frottis, prescription de contraception, pose de stérilet...). Elles assure aussi la préparation à la naissance et la rééducation du périnée. Je vous invite à lire l'article de Rue89 : Je suis sage-femme et voici tout ce que je sais faire.

Tout ça peu de femmes le savent ! C'est surtout pour ça que je tenais à faire ce billet. Pour faire passer l'info, en tant que femme à toutes les femmes.

Après deux enfants, je peux vous dire que j'en ai croisé des sages-femmes, et sans vouloir faire la comparaison avec les gynécos, les consultations, le dialogue, le soutien, la disponibilité n'ont rien à voir.

Alors sachez-le : la sage-femme peut faire votre suivi gynéco (et votre suivi de grossesse) ! Faites passer l'info, dites-le à vos copines.


J'en profite pour finir sur ce que m'a dit une de mes copines sage-femme. Ça met bien en lumière, pourquoi elles se mobilisent (et pourquoi toutes les femmes devraient s'en inquiéter) :
Il est important en tout cas que toutes les femmes prennent conscience de l'ampleur de ce qui se passe actuellement dans l'offre de soin en gynéco obstétrique : après les fermetures de nombreuses maternités, nous attendons un départ en retraite de 33 % des gynécos de Bretagne d'ici 5 ans et qui ne seront évidemment pas remplacés.
A moins que Leclerc n'ouvre un "drive" de soins gynécos  je ne vois pas comment les femmes vont être suivies ? 
Une sage-femme du Finistère  
Alors quoi faire ?
Partagez cet article, signez la pétition, envoyez-la  à vos ami(e)s, bref, faites passer l'info !




Enfin, parce que les sages-femmes sont surtout synonymes de dynamisme et joie de vivre, voici une vidéo marrante. BIG UP aux sages-femmes d’Angoulême qui expriment leur ras-le-bol en musique en parodiant le Papaoutai de Stromae :


SF outai from aurelien boileau on Vimeo.


> tous les posts de Anne

---------------------------->Vous avez aimé cet article ? <------------------------------------------------------

Abonnez-vous à la newsletter - Aimez notre page Facebook - Suivez-nous sur Twitter et Instagram  

2 commentaires :

  1. Merci pour ce soutien qui fait chaud au coeur ! Et bonne continuation pour ce blog. Cordialement, E. B, une sage-femme toute émue de lire ça en ces temps pas si simples...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire. Il nous semble important que le message passe ! Bon courage et bonne continuation

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...